Les culottes menstruelles

Tu penses que parler des règles c’est sale ?
Tu penses que les règles sont sales ?
Tu n’es pas à l’aise avec le fait de parler de culottes menstruelles ?

Alors cet article va peut-être un peu te choquer, mais prends le temps de le lire, tu découvriras sûrement des choses que tu ignores !

D’abord avant de vous parler de ces fameuses culottes menstruelles, on va parler règles !

Qu’est ce que les règles ? Appelées plus joliment menstruations, elles sont le résultat de la préparation de votre utérus en vue d’une éventuelle grossesse. Pour schématiser, la couche interne de votre utérus (l’endomètre) s’épaissit et se remplit de vaisseaux sanguins pour accueillir le bébé, mais si la grossesse n’a pas lieu, cette couche s’évacue avec des saignements.
Et voilà, tu sais tout maintenant, tu vas pouvoir briller en société grâce à moi !

Attention !!!
Les saignements qui surviennent sous pilules ne sont pas les mêmes que ceux des règles menstruelles. Ils sont appelées « hémorragies de privation ». Ils surviennent lorsque le taux d’hormones de votre pilule baisse. Ils correspondent à des saignements moins abondants et légèrement différents (la pilule empêchant la muqueuse de s’épaissir). Certaines personnes auront des saignements très faibles, voire aucun, les jours de la prise des comprimés placebo.

Bon maintenant que tout est clair niveau explication, on peut passer au thème de l’article : Les Culottes Menstruelles !

J’ai décidé il y a 2 mois de me lancer dans l’expérience. Si je suis totalement transparente avec vous, je dois vous dire que je n’avais aucune motivation précise (pratique, économique…).
Tout le monde en a entendu parlé grâce aux influenceuses Instagram qui en parlent à la pelle avec leur super code promo. On ne sait pas vraiment si elles l’utilisent, elles affirment toutes ne plus pouvoir s’en passer, mais avec le nombre incroyable de placements de produits pratiqués, je maintiens mon doute…

Pour choisir les miennes, je me suis fiée à 2 choses :
Le prix : je ne voulais pas devoir vendre un rein (c’est quand même mieux de garder les deux), mais je ne voulais pas prendre les moins chères non plus (par peur de la mauvaise qualité).
Les avis internet : en analysant surtout les critiques négatives (afin d’éviter la mauvaise foi que l’on peut croiser régulièrement).

culottes menstruelles
Crédit photo : Blinx

J’ai fini par choisir la marque Blinx (et en plus j’ai eu un code promo, que demander de plus…).
J’ai pris un lot de 3 en me disant « C’est un test, si jamais ça ne te plait pas tu en auras que 3 en travers de la gorge » (c’est une expression hein, vous vous doutez bien que je ne vais pas les manger… Quelle horreur… C’est bon je viens de perdre les lecteurs qui à la base n’étaient pas emballé par le sujet…).

Je les ai testé sur plusieurs moments de la journée afin de pouvoir vous faire un vrai bilan complet.

Et voilà, on y est ! Le test est terminé, le bilan est prêt !

Alors on va commencer par parler des points négatifs !

Tout d’abord, l’esthétique. Si, sur les photos du site, les nanas qui le portent ont l’air sublimes en culotte, moi quand je me regarde dans le miroir je ne vois que cette culotte. Et je ne retrouve pas le « sexy » en culotte que j’ai vu chez les autres.
Mais bon, après tout, on a nos règles et on s’en fou du sexy.

Passons au nettoyage. Il faut les rincer à l’eau froide de suite jusqu’à ce que l’eau soit claire avant de les mettre en machine.
Le soir, après la journée cela ne me pose pas de problème. Je n’ai pas de passion pour le sang, mais j’ai deux enfants et je ne compte plus le nombre de couches de caca que j’ai du gérer… Du coup, le sang, c’est presque trop bien à côté…
Mais… le matin au réveil… C’est très compliqué à gérer… L’odeur du sang des règles est bien plus fort que celui quand tu te coupes la jambe (oui j’exagère peut être ok, disons le doigt alors).
La solution que j’ai trouvé et de m’occuper de ça après le petit déjeuner (donc après avoir posé le grand à l’école). On est plus à 1h près, et puis c’est comme si j’avais fait la grasse matinée.

Passons aux points positifs, je sais que vous les attendez avec impatience !

Tout d’abord, on va parler confort !
Je vous ai dis que je ne me suis pas sentie aussi sexy que les nanas sur le site vendeur, mais par contre, je dois reconnaitre que je me suis sentie à l’aise. Les culottes Blinx sont très confortables. Et dans ces moments là, c’est essentiel. La douleur que ressentent la plupart des femmes est tellement forte que le confort prime sur tout le reste.

Parlons odeur (Oh ça va hein, ne faites pas les choquées… On sait que les règles ont une odeur, ne faites pas style vous non…). On ne peut pas le nier, une odeur s’accroche à nous et nous donne l’impression que tout le monde le sent (sans savoir vraiment si les gens qui nous entourent perçoivent cette odeur).
Ben là, rien du tout… J’en ai même une fois oublié que je les avais…

Adieu donc le bruit de la serviette hygiénique qui frotte au pantalon quand on marche !
Adieu le tampon qui macère à l’intérieur (ne me remerciez pas pour les détails, c’est cadeau c’est bientôt Noël) !
Adieu les milles techniques pour aller se changer en tout discrétion (tampon dans la manche, serviette dans la poche et recherche de la poubelle le plus vite possible).
Bonjour la petite jupe en toute circonstance !

Mais surtout adieu le risque de choc toxique staphylococcique dont on commence à parler sérieusement depuis un petit moment.
C’est une maladie infectieuse rare et grave provoquée par une toxine de la bactérie staphylocoque doré (une bactérie présente naturellement sur la peau de l’Homme). Habituellement pas dangereuse, cette bactérie peut se multiplier chez certaines personnes et fabriquer des toxines qui vont créer l’infection. Les toxines profitent de la stagnation du sang pour proliférer davantage.
De nombreux cas de décès dû à un choc toxique ont eu lieu depuis l’apparition des tampons et se sont multipliés avec la cup menstruelle (avec une utilisation dite trop longue, soit au delà de 4h).

culottes menstruelles
Crédit photo : Blinx

Bref, vous l’aurez compris, je suis convaincue d’avoir fait un bon achat avec ces culottes menstruelles ! La preuve étant j’en ai recommandé 3 autres pour pouvoir mieux gérer la période.

Nous sommes à une période où nous devons tous tenter, selon nos propres moyens, de mettre en place le zéro déchet.
Je pense que les culottes menstruelles peuvent être mise en place sans trop grande difficulté.

Imaginez, le nombre de déchets en moins que cela pourrait constituer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *