MPI

8 Choses de Parents

Cet article est là pour t’aider à comprendre quelles attitudes prendre face à ton enfant pour… survivre

1/. Un « Non » ferme et définitif

Si tu veux que ton enfant respecte ton « non », tu dois aussi respecter le sien… Pas simple je sais bien mais rien ne t’empêche de le manipuler un peu pour arriver à ce que ce non disparaisse, comme par exemple « il y a certaines choses qu’on ne peut pas choisir… »

2/. Laisse le choisir dès que possible

Par contre sois maligne : propose lui de choisir entre 2… Ca évitera les choix improbables (mettre les bottes de pluie en plein mois de juillet si tu lui demandes quelles chaussures il souhaite mettre, même si dans l’idée ça lui permettrait de se faire sa propre idée sur ses choix)

3/. Détourne le sujet

Que celui qui n’a jamais utilisé cette tactique pour te sortir d’un petit merdier me jette la première pierre… Ce changement de sujet c’est vraiment la meilleure astuce à donner à une jeune maman… Ca peut sauver des vies…

4/. Tiens tes paroles

Si tu couches ton enfant, qu’il a soudainement soif (on n’explique pas ce fait mais rassure toi c’est pareil pour tous les enfants…) et que tu lui dis que tu vas lui chercher à boire et que tu reviens, un conseil : Reviens vraiment…
En tant qu’adulte tu as besoin de confiance dans ta vie, pour les enfants c’est pareil : une promesse c’est une promesse…

5/. Garde un contact

Souvent tu penses que ton enfant t’écoute… mais en fait, pas du tout, il s’en fou complètement de toi… Pour t’assurer que ton enfant t’écoute, n’hésite pas à poser une main sur lui (on ne parle pas de gifle hein… oui je le précise on ne sait jamais…) : une main sur l’épaule, lui prendre la main ect…
A vous de voir ce qui marche le mieux avec votre petit !

6/. Préviens le autant que possible

Il y a plein de petits trucs du quotidien qui deviennent un vrai calvaire en tant que parent ! Je pense notamment au shampoing… qui peut s’avérer devenir une angoisse pour tout le monde… Si tu préviens ton enfant de ce que tu vas faire l’angoisse diminue car il peut se préparer… (au début moi j’y allait comme une barbare sous les hurlements lol)
L’enfant a besoin aussi d’apprendre que son corps lui appartient et qu’on ne peut pas lui faire des choses sans qu’il ne soit d’accord. Bien sur parfois il gagnera mais ça soulagera tout le monde de céder une fois de temps en temps…

7/. Tu fais une bêtises, tu répares

Pas besoin de trop expliquer, il suffit de lire le titre de ce numéro 7…
Bon ok je vous donne l’exemple parfait de mon fils (ce maladroit génétique lol) : Petit (ok je mens il le fait toujours…) il renversait souvent son verre d’eau (mais l’apprentissage c’est virer le biberon dès que possible selon moi). Il savait que je ne crierais pas (je déteste crier) s’il réparait… Dont naturellement il allait chercher un copain, un torchon pour nettoyer (tant bien que mal) sa bêtise.
Ca parait anodin mais ça responsabilise beaucoup et ça libère les parents d’une dépense d’énergie inutile (il faut avouer que nous aussi adulte ça nous arrive… en tout cas moi oui… d’où le coté génétique…)

8/. Laisse le te rendre service

Et si tu as besoin d’un service demande lui… Les enfants adorent ça… Jusqu’à l’adolescence… (ils ne sont pas fous, ils comprennent vite l’astuce lol)

Et toi tu as des conseils ? N’hésite pas à les laisser en commentaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *